Hypnose & poésie : une rencontre si féconde

On me demande souvent comment m'est venue l'idée de marier hypnose et poésie. Retour sur une découverte saisissante !



Depuis de nombreuses années, j'affectionne la poésie.


Après des études de Lettres qui m'avaient un peu laissée sur ma faim (j'y avais trouvé un grand engouement intellectuel, mais regrettais le peu d'ancrage dans le concret du quotidien), j'ai rencontré la méditation et son approche sensible de l'art.


L'autorisation de la méditation à entrer en rapport aux choses de manière directe, non intellectuelle, m'a alors libérée d'un poids énorme : celui de l'impression de devoir "comprendre", "savoir" ou "analyser" les textes qui me tombaient sous la main.


Ainsi, lorsque je lis un poème, pour moi ou quelqu'un d'autre, j'évite de vouloir immédiatement en "décortiquer" le sens. J'aime par dessus tout me laisser "sentir" un poème, avec mon coeur et mon intuition.

Pour cette raison, certains poèmes me parlent, sans que je sache exactement dire pourquoi. D'autres ne me parlent pas, pour les mêmes raisons obscures.


Quant à l'hypnose, je l'ai découverte bien plus tard dans ma vie.


Par un coup de foudre extraordinaire vis-à-vis des écrits de François Roustang et de l'exemple de Milton Erickson, accompagné d'une curiosité sincère pour les différentes formes de médecines traditionnelles du monde, je m'y suis initiée et formée.


On peut dire de l'hypnose qu'elle est l'exploration d'une dimension que nous n'abordons que peu dans notre culture. Nous n'en parlons jamais, car nous avons favorisé une approche intellectuelle et peu corporelle de la réalité au fil des siècles.


L'hypnose va justement là où notre culture ne va plus, ou du moins plus beaucoup : dans la partie inconsciente de ce monde et de nous-même, qui sommes en constante interaction avec lui.





Or, une idée récente m'a fait penser que la poésie était restée, entre autres arts occidentaux, l'une de nos voies d'accès à la transe. Cela m'est apparu en lisant Bérénice de Racine à voix haute, un matin de confinement, dans mon salon : "Mais c'est bien sûr ! me suis-je dit. Le rythme, l'incantation, tout est une invitation à se laisser traverser par autre chose !"


La poésie nous ouvre à une dimension de l'existence qui nous échappe. Comme le dit Fabrice Midal dans son livre, "Pourquoi la poésie" (Pocket, 2010) : "Sacrée est cette façon d'être au monde de manière qui ne soit ni intellectuelle, ni sentimentale, ni romantique, ni rationnelle, ni scientifique, ni poétique au sens courant du terme. La nature est sacrée lorsqu'elle n'est ni "état d'âme" ni symbole au sens intellectuel du terme, mais restituée dans sa présence charnelle."


... Voilà une expérience bien proche de la transe hypnotique !

Retrouver la présence charnelle de la vie en soi et autour de soi, et laisser cette même force nous réorganiser de sorte à harmoniser à nouveau en nous ce qui était dysharmonie.


Dans mes séances d'hypnose enregistrées, je mêle ainsi délibérément hypnose et poésie.


Pourquoi ? Car la prose, la vraie prose des grands poètes et à la fois une induction hypnotique profonde (de par sa dimension incompréhensible, mystérieuse) et une suggestion en elle-même (indéfinissable par essence, mais qui nous fait toucher le temps de la transe une expérience existentielle qui nous ramène à l'essentiel).


Saint-John Perse, Rilke, Cummings, Dickinson et bien d'autres encore... Sont présents en filigrane dans les enregistrements d'hypnose. Quel bonheur que de m'être autorisée à les y inviter ! Leur participation est si féconde ! Parfois, dictant ces enregistrements en transe moi-même, je me laisse aller à une parole qui se tisse à la leur, et nous formons alors ensemble un nouveau tout, un nouvel objet, unique et temporaire : un audio qui trouvera son expérimentateur aussi aisément que la poésie m'aura trouvée.


Retrouvez-moi sur ma chaîne Youtube

Et sur Instagram


43 vues

LE CABINET

Genève : 63 ch. de Saule, à Bernex

Paris : Still Point Spaces, Alésia, ou Nations

LES HORAIRES

Du lundi au samedi

de 08h00 à 21h
A Paris : Selon le calendrier

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Rendez-vous en ligne ici
ou sur Doctolib.fr 
T. + 41 79 365 72 01